Guide Pratique

Guidé par des recherches antérieures menées par Child Soldiers International, des recommandations faites à la RDC par le Comité des droits de l’enfant, et des conseils des ONG congolaises, Child Soldiers International a élaboré un projet visant à évaluer l’efficacité des programmes de démobilisation, d’adaptation psychosociale et de réintégration (communément appelés « DDR ») pour les jeunes filles de moins de dix-huit ans associées aux groupes armés dans l’Est de la RDC.

Dans le cadre de ce projet, une équipe de recherche a passé six semaines au Sud Kivu, Nord Kivu et Haut-Uélé au début de l’année 2016, et a interviewé 150 jeunes filles anciennement associées à des groupes armés,1 ainsi que 84 membres des Réseaux communautaires de protection de l’enfant (RECOPE), 12 enseignants et directeurs d’école, 8 chefs religieux, 46 acteurs en DDR et 14 représentants des autorités locales. L’étude a cherché à estimer la mesure dans laquelle les jeunes filles bénéficient des programmes de DDR et à apprécier l’adéquation des interventions lorsqu’elles ont eu lieu – principalement du point de vue des jeunes filles elles-mêmes.

L’étude a confirmé ce que les recherches antérieures2 avaient déjà révélé ; que les jeunes filles sont sousreprésentées dans l’ensemble des enfants sortis des groupes armés, qu’elles n’ont pas eu accès aux services de DDR au même degré que les garçons, et que – dans les cas où elles ont reçu une assistance – celle-ci n’a pas été suffisamment appropriée à leurs situations et besoins spécifiques.

En particulier, la recherche a montré que, malgré des exceptions encourageantes, les jeunes filles sont souvent victimes de discrimination et stigmatisation à leur retour dans leurs communautés, et que les programmes de DDR ne répondent pas suffisamment à cette problématique fondamentale de l’acceptation familiale et communautaire.

En octobre 2016, Child Soldiers International a présenté ses conclusions lors d’un atelier tenu à Goma qui a réuni des acteurs en DDR, des agences des Nations unies, des ONG et des représentants gouvernementaux. Les participants à l’atelier ont écouté les griefs et les recommandations des jeunes filles rapportés par Child Soldiers International, puis ils ont discuté de solutions avant de proposer des interventions pour répondre aux besoins des jeunes filles et faciliter leur démobilisation et réintégration tout en respectant leurs droits.

Ce guide est une collection d’idées et d’expériences pratiques proposées par les participants à l’atelier de Goma. Il se présente comme une « boîte à outils » pour aider les acteurs en DDR à répondre aux besoins des jeunes filles anciennement associées aux groupes armés dans l’Est de la RDC, et à surmonter les nombreux obstacles à leur démobilisation et réintégration, rapportés par certaines des jeunes filles elles-mêmes.3 Nombre des interventions proposées dans ce guide ne sont pas nouvelles et ont déjà été utilisées par certaines ONG. Cependant, elles ne sont pas nécessairement connues ni systématiquement utilisées par tous les acteurs en DDR.

Le guide est disponible ici

Notes sur l'utilisation du Guide Pratique ici