Discours: Conditions essentielles pour une réintégration réussie

Conditions essentielles pour une réintégration réussie : L’acceptation de la famille et de la communauté et la participation de l’enfant

Ceci est le transcript d'une présentation donnée par Child Soldiers International à l’Atelier sous régional sur le traitement des enfants associés à des groupes extrémistes, y compris terroristes organisé par l’ONUDUC à Dakar du 1 au 3 juin 2016.

Cette présentation est basée sur des recherches menées par Child Soldiers International en janvier-février 2016 en RD Congo, sur les obstacles à la réintégration des filles anciennement associées aux groupes armés.

Points essentiels à retenir:

  • L’acceptation de la communauté est le facteur unique le plus déterminant à la réussite de la réintégration des enfants et devrait être au centre de nos programmes de réintégration. 
  • Il faut écouter les enfants sortis des groupes armés et les impliquer pleinement dans leur propre processus d’adaptation psychosociale et de réintégration. Il convient également de consulter et impliquer leurs familles et communautés, qui sont la clé de la réussite de la réintégration de l’enfant.
  • Il faut toujours appuyer d’autres enfants de la communauté (enfants vulnérables et en difficulté) en même temps que les enfants anciennement associés, afin d'éviter leur stigmatisation et encourager le rétablissement de la communauté toute entière.
  • Un enfant est avant tout un enfant - pas un "enfant soldat" our un "terroriste" - même s’il a été associé à un groupe armé et même si le groupe armé utilise l’endoctrinement idéologique. Il a des expériences et des séquelles complexes, multiples qui ne devraient pas être simplifiées et l’enfant ramené à une seule catégorie qui dicterait une réponse unique  et standard. Cette simplification et catégorisation peut nuire à la réussite de la réintégration.

Télécharger le document.